A propos PJ-95

Administrateur du site web pour l'association SEPIA Membre du bureau de SEPIA

Forum International de la Météo et du Climat – Paris, les 25 – 28 mai 2019

Le Forum International de la Météo et du Climat (FIM) a été créé en 2004. La 16ème édition aura lieu cette année du 25 au 28 mai à Paris.

Pour en savoir plus :

A lire : Une traduction citoyenne pour (enfin) lire le dernier rapport du GIEC sur le climat – Valérie Masson-Delmotte & Youba Sokona – 21 mai 2019

Rappel : SEPIA organise une journée de conférences le mercredi 12 juin 2019 – Collège P. & M. Curie, de 14h30 à 17h00

Selon l’OMM, les conséquences du changement climatique s’intensifient

Dans un rapport récemment publié, l’OMM – Organisation Météorologique Mondiale – souligne que les conséquences du changement climatique s’intensifient.

Consulter : État du climat en 2018 – Les conséquences du changement climatique s’intensifient

Dans son rapport, l’OMM souligne un certain nombre de points saillants concernant :

  • les dangers naturels ;
  • la sécurité alimentaire ;
  • les déplacements de populations ;
  • la chaleur, la qualité de l’air et de la santé ;
  • les conséquences pour l’environnement.

Vous vous interrogez sur l’ensemble de ces sujets. Vous souhaitez connaître et comprendre les mécanismes à l’origine du réchauffement de la planète et les conséquences de celui-ci sur votre vie au quotidien. Vous aimeriez agir à bon escient pour lutter contre le changement climatique.

C’est pourquoi, pour répondre à vos interrogations, SEPIA organise une journée de conférences le mercredi 12 juin 2019 – Collège P. & M. Curie, de 14h30 à 17h00

Pour assister aux conférencesLe changement climatique : comprendre pour agir – de 14h30 à 17h00, le mercredi 12 juin 2019 au Collège Pierre & Marie Curie – 1 rue Jean Droit – à L’Isle-Adam, il est nécessaire de s’inscrire en contactant, par messagerie électronique, l’Association SEPIA. Rappel de toutes les coordonnées – Cf. Page Contact.

Inscrivez-vous sans tarder et faites connaître par avance votre question .

A lire :

L’Isle-Adam, l’un des 100 plus beaux détours de France

Pour la seizième année consécutive, L’Isle-Adam figure dans la liste “Les plus beaux détours de France *” du Guide ** édité à 210 000 exemplaires en 2019 par l’Association éponyme. Lire sur Actu.fr : Val-d’Oise. L’Isle-Adam parmi les 100 plus beaux détours du Guide Michelin

L’Isle-Adam répond aux critères définis par l’Association : “Les Plus Beaux Détours de France sont de petites villes touristiques où l’on est toujours sûr de trouver un hébergement et un accueil de qualité, un patrimoine valorisé et attrayant, une identité, une tradition gastronomique, un artisanat diversifié, sans oublier l’ambiance d’un marché ou d’une fête locale“.

Aux côtés de l’Isle-Adam, deux autres villes franciliennes figurent dans la liste : Moret-sur-Loing et Provins en Seine-et-Marne.

21-03-2019 – Quais de l’Oise vus depuis le pont de la croix

21-03-2019 – L’Oise depuis les quais de l’Oise

15-04-2019 – La Roseraie Jules Dupré – Les tulipes !

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à Contacter l’Association SEPIA

* Les villes labellisées “Plus beaux Détours de France” ont une nombre d’habitant compris entre 2000 et 20 000. Ne pas confondre avec “les plus beaux villages de France” dont le nombre d’habitants est inférieur à 2000 habitants.

** Ce guide est disponible gratuitement à l’Office de Tourisme de L’Isle-Adam

Inauguration de la restauration du mur du Cabouillet et de l’aménagement écologique de l’Île de la Cohue

Voilà près de deux ans, les travaux de restauration du mur du Cabouillet débutaient (26 juin 2017). Ils ont duré près d’un an et ont été complétés récemment par la création d’une roselière sur l’Île de la Cohue. Cette réalisation est “destinée à préserver la biodiversité autant que le charme historique et naturel du site …” comme le précise la municipalité.

Samedi 13 avril 2019, l’inauguration de ces deux réalisations a réunion des élus de la 15-04-2019 – Pont et mur du Cabouilletville, du Département et de la Région Île-de-France ainsi que des responsables du Syndicat Mixte du Bassin de l’Oise (SMBO) et de l’Agence de l’eau Seine-Normandie.

Premier à prendre la parole, Sébastien Poniatowski, Maire de L’Isle-Adam, souligne qu’il s’agit de “préserver notre patrimoine, de protéger notre cadre de vie et de poursuivre le développement touristique et culturel de cette vallée ancrée sur cette rivière qu’est l’Oise …/… Le SMBO a procédé à la rénovation à l’identique du mur du Cabouillet avec des pierres provenant de la carrière de Saint-Maximim. Cela dans le respect de l’uniformité et de l’ancien lavoir … La ville de L’Isle-Adam a fait refaire les descentes du mur …/… Le Conseil départemental nous a aidés à nettoyer le pont du Cabouillet“. Et de souligner que “ces travaux n’ont pas été faciles. En particulier avec les crues importantes de 2018 …/… Le Conseil départemental nous a aidé à nettoyer le pont du Cabouillet …/… Sur l’île de la Cohue nous avons recréé une roselière pour éviter l’érosion de la berge et deux belvédères ont été aménagés pour permettre aux promeneurs de se rapprocher de la rivière …/… Des panneaux éducatifs sont prévus et seront installés une fois la végétation bien en place …/… C’est un investissement important mais indispensable. Investir c’est préparer l’avenir …/…  Nous devons et continuerons de prendre soins de nos rives, de mettre en valeur les berges, la richesse de notre écosystème, depuis la Rosière en passant par le futur port de manière à en faire un espace de promenade et un axe de circulation douce

Mme Chantal Villalard, actuelle présidente du SMBO, souligne que “ces deux réalisations représentent parfaitement la mission du SMBO relatives à l’entretien et la mise en valeur de 90 km de berges. Le SMBO c’est 5 communautés de communes et 23 communes riveraines, 8 cours d’eau affluents de l’Oise avec pour mission d’assurer la protection des espaces naturels et des aménagements touristiques sur les berges“. Et d’ajouter que “la restauration du mur du Cabouillet, 600 000 € (NDLR : 653 652€ TTC), a été financée à 40% par le Conseil Départemental, 30% par le SMBO et 30% par la commune de l’Isle-Adam ; pour la roselière de l’île de la Cohue (NDLR : 148 496€ TTC), 20% le SMBO, 40%  par l’Agence de l’eau et  40% par la Région Île-de-France

Mme Marie-Christine Cavecchi Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, prend ensuite la parole, souligne que “c’est absolument superbe” et précise que “l”Oise est un élément très fort de notre département … Le cycle de l’eau permet de s’évader, de rêver, de travailler …  …/…Le Cabouillet, c’est un lieu magique … L’Isle-Adam est au coeur du Tourisme du Val d’Oise …/…  Nous investissons pour l’avenir

Mme Stéphanie von Euw, Vice-Présidente du Conseil régional chargée des Affaires européennes,  prend la parole en dernier et déclare que “les projets sont nombreux à L’Isle-Adam et correspondent aux différents axes d’investissements de la Région, à commencer par le tourisme ; la route des impressionnistes souhaitée par Valérie Pécresse. Au-delà de l’axe touristique, un accent très fort est mis sur la politique environnementale, sur la biodiversité … A l’Isle-Adam, vous avez inauguré une zone de biodiversité en 2015 … Les habitants sont heureux de profiter de ce cadre de vie … Chaque projet est un petit exploit. Merci à vous”

NB : pour zoomer, passer le pointeur de la souris sur les images.

13-04-2019 – Panneau – Restauration du mur du Cabouillet

13-04-2019 – Panneau – Aménagement écologique de l’Île de la Cohue

Galerie photos :  passer le pointeur sur une photo pour faire apparaître sa légende ; cliquez sur une photo pour passer en mode diaporama.

15-04-2019 – Pont et mur du Cabouillet

Pour en savoir plus :

 

 

Changement climatique : SEPIA organise une journée de conférences le mercredi 12 juin 2019 – Collège P. & M. Curie, de 14h30 à 17h00

Depuis plus d’un siècle notre planète se réchauffe. Ce réchauffement n’a fait que s’accélérer et aujourd’hui il entraîne un changement climatique qui se manifeste non seulement par des phénomènes extrêmes (sécheresses, inondations, ouragans, …)  mais également par des changements plus lents et moins perceptibles qui à terme modifieront notre environnement et affecteront notre manière de vivre. Prochainement notre monde ne sera plus le même !  Cf. Changement climatique : carte des impacts déjà visibles et à venir d’ici 2050SEPIA

Les conséquences du changement climatique sont multiples et inédites car elles concernent l’environnement et tout le fonctionnement de notre société. Si nous voulons éviter des catastrophes dramatiques nous allons devoir changer notre mode de vie pour faire face aux enjeux environnementaux, économiques, sociaux, géopolitiques, etc.

Le réchauffement climatique s’impose à nous. Mais cette réalité mobilise encore trop peu malgré les messages clairs provenant du monde scientifique – GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat – des Conférences des Nations unies sur les changements climatiques – COP – Conférence des parties, mais aussi des ONG, de la jeunesse, etc.

Consulter également le site de l’ONU – Sommet Action Climat 2019 et ONU InfoChangement climatique

Nous avons tous un rôle à jouer face à ce problème mondial qui concerne chacun d’entre nous. Qu’ils soient collectifs ou individuels, nos choix et nos actes nous permettent de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Comme beaucoup, vous vous interrogez sur le changement climatique :

  • Quels sont les phénomènes à l’origine du réchauffement climatique ?
  • Quelles en sont les causes et les conséquences ?
  • Ai-je, à mon niveau, la possibilité d’agir concrètement ?
  • Comment vais-je m’adapter au changement climatique ?
  • Etc.

Autant de questions légitimes auxquelles SEPIA se propose d’apporter à tous les adamois des éléments de réponse à ces questions. L’Association qui se consacre à la Sauvegarde de l’Environnement et du Patrimoine de L’Isle-Adam a noué des contacts avec les établissements d’enseignement de L’Isle-Adam – Lycée FragonardCollège Pierre & Marie Curie et Collège privé Notre-Dame ainsi qu’avec des associations adamoises intéressées.

Le projet d’information et de sensibilisation sur lequel travaille SEPIA se veut inter-générations,   inter-établissements scolaires et inter-associations adamoises. Un article récent – Le dérèglement climatique est trop peu enseigné, de l’école à l’université (Le Monde – 23 mars 2019) attire l’attention sur la nécessité d’accroître la place accordée au changement climatique dans les programmes et conforte ainsi SEPIA dans son projet d’organiser plusieurs conférences sur le thème :

Le Changement climatique : comprendre et agir

Une première conférence, ouverte à tous les adamois, est programmée pour le mercredi 12 juin de 14h30 à 17h au Collège Pierre & Marie Curie. Cette conférence sera normalement précédée le matin d’une intervention prévue au Lycée Fragonard – Projet inter-établissements d’enseignement, actuellement en préparation – Informations à venir.

Deux scientifiques du LMD – Laboratoire de Météorologie Dynamique – CNRS – Jussieu – Mmes Venance Journé et Jessica Vial – ont accepté de venir à votre rencontre à L’Isle-Adam pour vous permettre de mieux comprendre les phénomènes à l’origine du changement climatique et présenter des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Retenez d’ores et déjà la date du 12 juin 2019. De plus amples précisions sur le déroulement de cette journée, modalités d’inscription, programme détaillé, etc. seront mis en ligne à partir de la mi-avril sur ce site. De pages d’information, de liens, etc. sur le changement climatique sont en cours de préparation et seront mises en ligne à partir de mai 2019.

Pour toute question relative à ce projet, contacter l’association SEPIA en vous reportant à la Page Contact.

Rappel : retrouvez SEPIA sur Facebook

Contribution de SEPIA au Plan Local d’Urbanisme (PLU – 2019)

Comme en 2016, SEPIA a apporté sa contribution à l’enquête publique sur les modifications du P.L.U. (Plan Local d’Urbanisme) – Lire sur le site de la Mairie de L’Isle-Adam : Avis d’enquête publique : projet de révision du PLU et modification du PDA de l’Eglise Saint-Martin

La contribution de SEPIA a pour objectif de préserver au maximum la nature, les espaces verts de notre cadre de vie, c’est-à-dire l’environnement mais aussi le patrimoine pour les générations futures, nos enfants et nos petits enfants. Dans son rapport, l’Association SEPIA s’interroge, entre autres, sur l’accroissement annoncé de 3000 habitants et de 1700 logements d’ici à 2030,  mais aussi le manque de logements de petite surface, les questions liées à la qualité de l’air, aux circulations douces (parkings à vélos), les besoins en matière médicale et accorde une mention toute particulière à tout ce qui concerne le réchauffement climatique () : L’Isle-Adam possède un certain nombre d’atouts ; des atouts qu’il importe de préserver mais aussi de renforcer pour mieux limiter les impacts du réchauffement climatique”.

Le rapport de SEPIA est disponible sur ce site : Contribution de SEPIA au Plan Local d’Urbanisme (PLU 2019) – Format pdf – 11 pages – 853 ko

La réponse de Sébastien Poniatowski, Maire de L’Isle-AdamMessage électronique du 26-03-2019

Rappel :

Pour contacter l’Association, reportez-vous à la Page Contact

14-Nov-2018 – Couleurs d’automne aux étangs de L’Isle-Adam

: concernant le réchauffement climatique, SEPIA travaille sur différents projets qui seront annoncés dès que possible sur ce site.

Participez à la soirée annuelle de SEPIA, le 4 avril 2019 au restaurant LE TAMPICO

Comme chaque année, l’Association adamoise SEPIA organise son dîner annuel, le jeudi 4 avril 2019 au restaurant Le Tampico, à partir de 19 heures.

Il n’est pas nécessaire d’être adhérent à l’association SEPIA pour participer à cette soirée. Venez nombreux, en famille ou entre amis. La soirée sera animée par Christophe et l’organisation assurée par Lina. De membres de l’association « Autisme et Kleefstra Knai » que nous soutenons seront présents.

Menu à 25 euros/personne avec 3 choix pour l’apéritif, l’entrée, le plat principal et la boisson. Dessert, café et pour finir ” bulles du soir ” – Cf. Menu 2019 – SEPIA – TAMPICO

En attente de votre réservation et de votre règlement (adressé à SEPIA  37 rue de l’Ile de France 95290 L’ISLE-ADAM / le chèque ne sera encaissé qu’à partir du 27- 03-2019. Évidement, en cas d’empêchement votre règlement vous sera restitué. A votre disposition pour toute information complémentaire.

Cf. Page Contact

C’était en 2018 …

Mars 2018 – Restaurant LE TAMPICO

Mars 2018 – Restaurant LE TAMPICO

SEPIA adresse deux propositions au Maire de L’Isle-Adam

Dans un courrier en date du 31 janvier 2019, SEPIA a récemment soumis deux propositions à Monsieur Sébastien Poniatowski, Maire de L’Isle-Adam.

1 – La première invite à une large diffusion des travaux du Conseil des Sages de L’Isle-Adam ;

2 – La seconde porte sur la présence des associations concernées, à titre d’auditeur libre, à quelques commissions municipales telles Urbanisme et grands projets, Espaces verts, Affaires culturelles et touristiques, Comité des circulations douces ;

Pour en savoir plus, consultez La lettre de SEPIA du 31-01-2019  (1 page ; format .pdf)

N’hésitez pas à donner votre avis, soit en laissant un commentaire sur ce site – Cf. ci-après, soit en contactant l’Association SEPIA – Cf. Page Contact

Echos de l’inauguration de “La Scène adamoise” qui a eu lieu le samedi 9 février 2019

Le 17 avril 2018, nous apprenions que La Scène Adamoise remplacera La Maison de L’Isle-Adam. Moins d’un an après, le samedi 9 février 2019, l’inauguration de la nouvelle salle de spectacles de L’Isle-Adam a eu lieu.

Le Maire de L’Isle-Adam, Monsieur Sébastien Poniatowski, accueille, sur le parvis de cette nouvelle salle de spectacle, Mmes Valérie Pécresse – Présidente du Conseil régional – et Marie-Christine Cavecchi – Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise.

Une fois le traditionnel ruban bleu-blanc-rouge coupé (Cf. Galerie photographique ci-après), les personnes présentes sont invitées à l’intérieur pour découvrir les locaux de “La Scène Adamoise“. Sébastien Poniatowski commence par remercier ceux qui ont permis la réalisation de ce projet. Il rappelle qu’un concours avait été lancé pour baptiser cette nouvelle réalisation. In fine, les participants ont choisi “La scène adamoise“, ce qui  semble contradictoire car il n’y a pas de scène visible ! La Mairie a voulu une salle moderne et accueille aujourd’hui celles qui ont suivi cette opération de bout en bout, Mmes Valérie Pécresse et Marie-Christine Cavecchi et les élus, les entreprises et les associations qui vont faire vivre cette salle. Le Maire adresse également “des remerciements à Arnaud Bazin, sénateur du Val d’Oise, qui était déjà là lorsque nous avons planté un arbre ainsi que Stéphanie von Euw (Vice Présidente du Conseil Régional d’Île de France en charge des Affaires Européennes) ainsi que d’autres élus présents aujourd’hui. Des remerciements également à Axel Poniatowski, mon prédécesseur et à Philippe Leballeur, premier adjoint sans oublier les responsables des services de la ville ainsi que les entreprises impliquées dans la succès de cette réalisation. Des remerciements sont, in fine, adressés à Mme Agnès Sellier et Julita Salbert“.

Au cours de son intervention, Le Maire souligne que  “La qualité de la réalisation s’avère à la hauteur de nos espérances (1) ” et rappelle les trois projets pour la mise en valeur du parc Manchez – telle l’aire de jeux – avec l’appui de nos partenaires tel le Conseil département pour le soutien qu’ils nous apportent.

Le Maire, Sébastien Poniatowski, souligne l’aide apportée à la culture – “Une politique qui soutient les associations qui pourront ici même entreprendre leurs activités. Une politique qui respecte notre cadre de vie …/… L’emprise au sol a été conservée mais aussi les matériaux utilisés et le réaménagement du carrefour de la piscine dans le cadre du plan de circulations douces …/… Réaménagement de l’avenue Paul Thoureau qui se poursuivra jusqu’au milieu de l’année 2020. Un financement à la hauteur des capacités de notre commune, sans emprunt avec les subventions accordées par la Région et le Département. Et pour protéger cet investissement et l’entretenir de la meilleure façon possible j’ai décidé d’en confier la gestion et l’entretien à une Régie autonome qui sera gérée par des membres Conseillers municipal et des membres extérieurs désignés par le Conseil municipal. A vous de faire vivre cet investissement et d’être les acteurs de cette salle, un lieu d’expression et de création pour l’avenir de notre scène adamoise

Mme Marie-Christine Cavecchi prend ensuite la parole et précise qu’il s’agit d’ “Un lieu particulièrement attendu car il offre un accès privilégié à la culture … Un lieu de rencontres, de plaisir, … des repaires familiers aux français. Offrir aux adamois des équipements de qualité dans un cadre harmonieux, cohérent“. Et de rappeler “qu’au Conseil départemental nous oeuvrons pour les besoins de proximité, pour adapter les besoins aux temps qui changent. Nous avons un guide, le guide des aides pour aider à la réalisation de nombreux projets. Nous savons les contraintes budgétaires … Mais nous savons combien les concitoyens ont besoin d’équipements publics. Nous avons soutenu la Scène adamoise et les aménagements de ses abords disons à hauteur de 600 000€ dans le cadre d’un contrat de partenariat avec la Région Île-de-France. Au travail de partenaire, un travail au quotidien, essentiel pour l’Isle-Adam et pour le rayonnement culturel de notre département. Une département vaste et divers. Le Département investit aussi bien dans les petites communes pour l’accès à la culture et à l’art

Mme Valérie Pécresse prend la parole en dernier pour préciser “qu’avec le Département du Val d’Oise, la Région cofinance les projets“. Honoré de Balzac parlait de l’Isle-Adam comme de “ la plus suave retraite, la plus voluptueuse à voir, la plus coquette pour le promeneur, mais aussi de la plus fraîche en été …/… Je suis déjà venu plusieurs fois à l’invitation d’Axel pour les petits-déjeuners dans ce lieu qui n’a plus rien à voir avec le précédent” poursuit la Présidente de la Région Île-de-France avant de préciser : “Je voudrais vous parler de culture …/… Il y a des merveilles partout en Île-de-France. Le Val d’Oise est immensément riche en matière culturelle. Cette réalisation s’inscrit dans la mise en valeur du patrimoine de L’Isle-Adam“. Mme Valérie Pécresse rappelle que “Deux monuments adamois sont déjà classés au titre du patrimoine de régional. L’intérêt du label “Patrimoine d’intérêt régional” est d’être dans l’inventaire”

Consulter :

Et Mme Valérie Pécresse de poursuivre : …/… L’Isle-Adam est un des plus beaux Détours de France, pourquoi pas une des plus belles destinations d’Île-de-France ? Une terre de création :  Mistinguette et son célèbre pyjama …/… Claude Lelouche est un amoureux de L’Isle-Adam … Terre de cinémaLe Val d’Oise, 600 films depuis 15 ans (précise Mme Marie-Christine Cavecchi ) … Une politique mise en place par mon prédécesseur pour la création artistique” …/… “A la Région, nous avons un fond – FoRTE – qui permet aux jeunes artistes de moins de 30 ans de candidater pour des bourses de 25 000€ pour créer en Île-de-France ; concours annuel, enveloppe de 1M€ … La vitalité culturelle à L’Isle-Adam, … Faire circuler les créations, itinérance des oeuvres, faire tourner tout ce que la Région finance … C’est important que tous les jeunes aient accès à la culture en Île-de-France” …/… “Sous l’angle de la solidarité entre les territoires, entres les franciliens pour l’accès à la culture. L’Île-Adam est connecté au réseau culturel de l’Île-de-France et à la création francilienne” …/… “Culture et nature à L’Île-Adam” conclut la Présidente du Conseil régional.

Pour en savoir plus :

(1) : la scène adamoise est équipé de Tribunes télescopiques de la société Hugon

Galerie photographique : passer le pointeur sur une photo pour faire apparaître sa légende ; cliquez sur une photo pour passer en mode diaporama.

 

 

Cinéma Le Conti : IASEF propose le Film “Le Temps des forêts” suivi d’un débat sur la sylviculture – Le 15-02-2019 à 20h30

Vendredi 15 février 2019 – 20h30 – L’association IASEF  et le cinema Le Conti organisent une soirée-débat sur le thème de la sylviculture après la projection du film documentaire de François-Xavier Drouet  “Le Temps des Forêts” sorti en septembre 2018.

L’affiche du documentaire «Le Temps des forêts» de François-Xavier Drouet. KMBO

Synopsis :Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d’aujourd’hui dessineront le paysage de demain“.

Le temps des forêtsBande annonce

Rappel :